Achat Maison, Appartement Aux Encheres

0
136

Pourquoi acheter aux enchères ? Liberté : la vente aux enchères permet d’avoir une bonne connaissance du bien immobilier et des conditions de vente par la consultation préalable du dossier et la participation aux visites organisées dans ce cadre. La liberté existe également dans le choix offert de participer ou non à la séance d’adjudication et d’enchérir lors de cette dernière. Maîtrise du prix de vente : c’est l’acquéreur potentiel appelé adjudicataire qui, en portant ses enchères, va fixer son prix dans la salle d’adjudication. Attractivité des biens immobiliers : les biens immobiliers présentés en vente aux enchères sont souvent non accessibles par d’autres modes de vente et viennent élargir l’offre immobilière des Notaires ainsi que l’éventail des biens présentés sur le marché. La mise à prix, fixée généralement 30% en dessous de la valeur d’estimation, autorise la réalisation de « bonnes affaires » avant d’atteindre le prix du marché. Quelles démarches pour acheter aux enchères ? Vous avez sélectionné un bien immobilier proposé en vente aux enchères notariale. Concernant le choix de la banque, sachez qu’aujourd’hui il est possible d’obtenir un crédit à 100% (sans apport) dans quasiment toutes les banques. CIC, Crédit Mutuel, Caisse d’épargne, BNP Paribas, Société Générale… N’hésitez pas à en démarcher plusieurs et surtout à faire jouer la concurrence, pour obtenir les meilleures conditions de prêt ! Enfin, même s’il est évident que l’obtention d’un crédit sans apport se fait au cas par cas, il est primordial de présenter quoiqu’il en soit un dossier « béton » lors de votre rendez-vous avec la banque. Dans le cas où votre situation ne permet pas la contraction d’un crédit à 100%, ne paniquez pas : il existe des aides pouvant « jouer le rôle » d’apport ! Sous conditions de ressources, vous pouvez bénéficier de ce prêt aidé par l’État si vous n’avez pas été propriétaire d’une résidence principale au cours des 2 dernières années. Son montant dépend de la zone où se situe le logement que vous souhaitez acquérir. Il est cohérent de le demander dans le cadre d’un apport personnel car il ne peut financer qu’une partie de l’achat.

Vous pouvez calculer vos mensualités, le montant de votre prêt immobilier ainsi que la durée de remboursement de votre emprunt immobilier grâce à notre outil de simulation présent sur cette page Internet. Le calcul d’emprunt immobilier, devient un jeu d’enfant en remplissant simplement trois cases et en cliquant sur un bouton. Cette simulation vous permettra de connaître toutes informations utiles et évaluer ainsi si le prêt immobilier est intéressant pour vous et bien entendus dans vos possibilités financières. Le calcul d’emprunt immobilier se fera grâce à notre calculatrice qui optimisera votre projet immobilier, vous pouvez vous en servir à volonté car l’outil que nous avons mis en ligne est entièrement gratuit. Vous pouvez personnaliser les différents paramètres comme le montant d’emprunt immobilier, le taux de votre prêt immobilier ainsi que la durée de remboursement. Simulez donc gratuitement le calcul de votre emprunt immobilier en quelques secondes ce qui vous permettra d’obtenir tous les détails nécessaires. Lorsqu’un acquéreur se tourne vers sa banque pour un prêt immobilier, cette dernière intègre dans le coût du crédit des frais bancaires, correspondant à la gestion et à l’étude du dossier. Lorsqu’un emprunteur se tourne vers un courtier cette fois, les frais bancaires disparaissent puisque c’est le courtier qui étudie le dossier. Dans ce cas précis des frais de courtage viennent s’appliquer. Ils sont du même ordre que ceux de la banque pour un prêt classique. Il faut également prendre en compte d’autres frais et surtout d’autres dépenses autour du crédit. Parmi ceux-ci, les frais d’agences si l’acquéreur est passé par une agence immobilière. A noter également des frais liés au déménagement qui suivra la signature. Des dépenses de travaux également, comme une nouvelle cuisine, une nouvelle salle de bains, etc. Il ne faut pas non plus oublier les frais de notaire, et plus précisément les droits de mutation. Ces derniers varient en fonction du bien, neuf ou ancien. Ils sont généralement autour de 7% du prix du bien pour un logement ancien et de 2 à 3% dans le neuf. Enfin, si vous revendez un autre bien, il faut prendre en compte la taxe sur les plus-values.

Le logement fait partie d’une copropriété : vous bénéficiez d’emblée du droit de préemption : le propriétaire ne peut pas vendre son lot sans vous l’avoir d’abord proposé. L’immeuble est vendu en bloc : si le nouvel acquéreur souhaite mettre fin à votre bail vous avez possibilité d’acheter votre logement, en revanche vous perdez ce droit s’il s’engage à prolonger votre bail de 6 ans. Dans ces 3 cas votre droit de préemption n’est valable que 2 mois. Vous pouvez acheter un logement déjà occupé si après l’annonce d’intention de vente, le locataire ne souhaite pas être propriétaire. Il est évident que vous ne pourrez habiter le bien qu’à la fin du bail du locataire en place. Le viager est un mode d’achat très particulier : il s’agit d’acheter un logement déjà occupé par une personne âgée, dite « crédirentière », et ce n’est qu’à son décès que vous serez pleinement propriétaire du bien. Cela peut être un investissement très intéressant puisque la somme versée au départ, « le bouquet », correspond à environ 30% du prix estimé du bien. En revanche, il vous faut verser régulièrement au crédirentier une rente dont le montant est estimé en fonction de son espérance de vie.

L’immobilier est un domaine complexe. Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier saura vous conseiller et vous guider. Véritable professionnel de l’immobilier, votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier est là pour vous écouter et vous aider à trouver le bien immobilier qui vous correspond le mieux. Si un bien immobilier vous plaît, n’hésitez pas à effectuer d’autres visites à d’autres moments de la journée afin de mieux appréhender le logement. Sachez qu’une fois le compromis de vente signé, vous avez sept jours pour vous rétracter, mais ce n’est pas un jeu, alors soyez sûrs avant de signer un compromis de vente grâce à votre négociateur immobilier. Etudiez bien toutes les possiblités de financement avant de vous engager (1% logement, prêt à l’accession sociale, prêt à taux zéro, prêt d’épargne logement ). Certaines peuvent être très intéressantes et feront baisser le coût total du crédit. Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier vous mettra en relation avec notre courtier CAFPI (N°1 des courtiers en prêts immobiliers). Si vous achetez un appartement, demandez à votre agent immobilier ou à votre négociateur immobilier à consulter le règlement de copropriété et les compte-rendus des dernières assemblées générales. Tout doit être clair et tous les montants des futurs travaux doivent être connus avant de vous engager. Le coût d’acquisition d’un logement ne se limite pas seulement à son prix d’achat. Votre agent immobilier ou votre négociateur immobilier vous mettra en relation avec notre conseiller CAFPI.

LEAVE A REPLY