Assurance Maladie, Comment Couvrir Vos Dépenses De Santé En Belgique

0
87

Votre employeur doit être en mesure de vous fournir l’information concernant les mutuelles auxquelles vous pouvez souscrire. N’hésitez pas à demander conseil à vos voisins ou à vos collègues de travail. Toutes les mutuelles demandent la même contribution de base et versent des allocations similaires, mais certaines mettent plus de temps à effectuer les remboursements. Les cotisations sociales sont versées directement par votre employeur à la mutuelle que vous avez choisie. Les cotisations s’élèvent à 7,35 % de votre salaire brut dont 3,55 % sont retenus sur votre paie et les 3,8 % restants forment les cotisations patronales. Si vous êtes indépendant, vous versez l’intégralité des 7,35 % via les cotisations sociales trimestrielles. La couverture considère automatiquement les membres de votre famille comme des ayants-droits, ce qui inclut votre conjoint(e) (s’il/elle n’a pas de couverture personnelle) et vos enfants jusqu’à l’âge de 18 ans. Quand vous vous inscrivez à une mutuelle belge, vous devez attendre six mois avant de demander des allocations. Vous devrez payer directement la plupart des soins médicaux et ensuite envoyer la feuille de soins pour vous faire rembourser.

 

Cette protection rembourse les dommages que vous pourriez causer à une voiture de tourisme, à une roulotte ou une remorque louée ou empruntée, partout au Canada et aux États-Unis. Selon le type de véhicule que vous louez pour usage personnel, vous n’aurez pas à souscrire l’assurance proposée par la compagnie de location. Vous devrez cependant faire la preuve que vous détenez cet avenant en présentant un certificat dassurance automobile, par exemple. Cette protection fait partie de l’option Bonne routeMD. Puisque Charles n’avait pas de camionnette pour déménager sa fille dans son premier appartement à Montréal, il a emprunté celle de son beau-frère Luc. En effectuant une manœuvre, Charles a perdu le contrôle de la camionnette de Luc et l’a endommagée. Luc ne possède pas la protection Risques de collision ou de renversement sur sa camionnette et n’est donc pas couvert. Par chance, comme Charles avait ajouté la Responsabilité civile – dommages causés à des véhicules dont l’assuré désigné n’est pas propriétaire, il n’aura qu’à payer le montant de sa franchise pour faire réparer la camionnette de Luc. Les coûts seront assumés par son assureur.

 

C’est d’ailleurs un des éléments que beaucoup d’entre nous prennent en compte avant d’acquérir ou d’adopter un animal. En dehors du budget normalement consacré à la bête (qui est principalement dépensé en alimentaire) de nombreux frais viennent s’ajouter avant même que d’éventuels soucis de santé n’apparaissent. C’est par exemple le cas des coûts d’identification, de vaccination ou encore de stérilisation. Quelles sont les garanties proposées par les assurances animaux ? Tout comme une assurance santé, l’assurance animaux couvre, plus ou moins bien, les dépenses liées aux imprévus de santé de votre animal domestique. Selon la formule et les garanties sélectionnées, l’assurance animaux prendra en charge les frais de santé de votre animal suivant trois niveaux différents. Le premier niveau de l’assurance vous permet pour un prix relativement peu élevé d’être remboursé en cas de dépenses liées aux accidents légers tels que les piqûres d’insectes ou les chutes. Un troisième niveau vient s’ajouter à cette offre en proposant, en complément des garanties précitées, de couvrir tous vos frais liés aux visites chez le vétérinaire, aux vaccinations et aux dépenses en pharmacie.

 

Maintenant que vous êtes convaincus de la nécessité d’avoir une assurance, et que vous savez quel type d’assurance que vous voulez, vous aurez la bonne idée de comparer les offres en ligne grâce aux comparateurs d’assurance populaire. Mais que sont ces services ? Quels sont leurs intérêts et comment proposent-ils ce service gratuitement ? Le modèle économique est simple : ils touchent une commission (entre 10 et 20€) à chaque fois qu’un client souscrit à une assurance via leurs services. Pour cela l’assureur doit être présent dans la liste que compare le site. Or, tous les sites ne rassemblent pas toutes les offres. Il ne faut donc pas penser que lorsque vous allez sur un comparateur de prix, toutes les offres du marché sont présentes. Après tous ces critères qui ne font qu’inlassablement augmenter les coûts, on se trouve tenté d’abandonner tout cela et rouler sans assurance. Mais l’Etat est intransigeant avec ce manquement, et rouler sans assurance auto est un délit dont les conséquences sont lourdes : en général une amende de 3750 €, une confiscation du permis et la confiscation de la voiture.