Comment en finir avec le casse-tête du RGPD ?

0
128

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) s’applique à toute organisation, publique ou privée, traitant les données personnelles des citoyens. Rappelons que cette obligation s’applique aux pays membres de l’Union Européenne. Gros plan sur la création des politiques de confidentialité.

Le RGPD : une obligation

Le RGPD est plus que jamais l’une des priorités des organismes qui traitent des données personnelles. Ce règlement vise avant tout le renforcement des droits des personnes et la responsabilisation des entreprises. Ces dernières doivent ainsi s’y conformer dès lors qu’elles traitent des données personnelles des résidents européens. La mise en œuvre de la protection des données incombe à l’employeur. En tant que responsable, il doit s’assurer de la conformité des données au RGPD. Les sites spécialisés, comme Admeet, votre nouvelle plateforme RGPD, permettent de créer et de gérer les politiques de confidentialité, les bannières de consentement ainsi que le paramétrage d’acceptation des cookies : les politiques peuvent donc être facilement intégrées aux plateformes et aux produits numériques en tous genre (site web, boutique en ligne…).

Les mentions d’informations légales reflètent aussi l’identité de la marque. Elles véhiculent également les valeurs de l’entreprise qui prône le respect et la transparence.

Créer des politiques de confidentialité simples et claires pour tous

Pour être conforme au RGPD, l’entreprise ne doit collecter que les données personnelles indispensables à son activité. La notion de donnée personnelle englobe les informations qui permettent d’identifier une personne physique, il s’agit de ses identifiants directs comme le nom, le prénom, l’adresse postale, etc. Les identifiants indirects comme l’adresse IP, le numéro de carte bancaire et autres éléments physiques peuvent aussi être collectés, mais les informations concernant les utilisateurs de la plateforme doivent être traitées suivant les bases légales prévues par le Règlement général sur la protection des données. Le but est de créer des politiques de confidentialité simples et claires pour tous.

Utiliser les outils génériques

Pour un déploiement efficace du RGPD, les autorités nationales de protection de données personnelles mettent des outils génériques à disposition. C’est notamment le cas des outils de l’APD en Belgique et de la CNIL en France. De cette façon, les entreprises disposent d’une base initiale qui leur permette de se mettre en conformité avec le RGPD. Ces modèles génériques doivent être complétés et mis à jour régulièrement, mais ils peuvent ne pas suffire, d’où l’intérêt des modèles sur mesure. Il convient de désigner un responsable de mise en œuvre du plan de mise en conformité, le délégué à la protection des données (DPO) qui va s’assurer de la protection optimale des données personnelles collectées et traitées par son entreprise.

Les logiciels dédiés : pour créer facilement des politiques de confidentialité

Hormis les outils génériques, il existe des logiciels spécialisés dédiés à la mise en conformité au RGPD. Ces solutions permettent à l’entreprise de personnaliser ses politiques en fonction des spécificités de son activité. Les logiciels permettent des mises à jour juridiques dynamiques au fur et à mesure des changements législatifs. Ainsi, les solutions B2B permettent de créer facilement des politiques de confidentialité, des politiques de cookies, des bannières de consentement, etc. A ceux-là s’ajoutent les scripts de gestion du consentement visant à recueillir le consentement des utilisateurs de votre plateforme web. Rappelons que les données collectées ne peuvent être conservées indéfiniment : ces informations doivent aussi être traitées de manière à garantir leur protection.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here