Création d’entreprise : quid des subventions ?

0
1461

Le financement reste un élément clé lors de la création d’entreprise. Ainsi, pour aider les nouveaux acteurs du business, plusieurs aides financières à la création d’entreprise sont disponibles. Prenez en compte les subventions auxquelles vous pouvez prétendre afin de bien démarrer votre projet et créer votre entreprise en toute sérénité.

Les subventions octroyées par les collectivités locales et le Conseil régional

En vue d’accompagner et d’encourager la création d’entreprise, de plus en plus de régions et de collectivités locales proposent des dispositifs d’aide. Selon les cas, ces subventions sont délivrées sous forme de subvention d’exploitation ou de subvention d’investissement.

Ainsi, vous pouvez prétendre à une aide à la création d’entreprise en PACA, si votre entreprise est implantée dans la région. Il s’agit entre autres de :

  • La Garantie Création : une subvention financée conjointement par le Conseil régional de PACA et la BPI. Elle vous facilite l’accès aux prêts bancaires et vous permet de financer vos investissements immatériels, matériels, trésorerie liée à l’exploitation, et bien plus encore.
  • La Garantie des prêts aux PME : une aide pour les entreprises du secteur du tourisme, industriel ou de la construction. Le dispositif est financé par la région PACA et le FEDER. Il vous permet de profiter d’un taux de garantie de 80 % ainsi que d’un taux d’intérêt à conditions préférentielles.

Ainsi, chaque région propose différentes aides financières qui leur sont propres. Selon la région dans laquelle vous vous situez, vous pouvez, par exemple, accéder à une prime à l’installation ou encore à une prime à la création.

subvention création entreprise

Les aides financières pour la création d’entreprise octroyées par l’État

L’État propose également diverses aides financières qui visent à inciter à la création d’entreprise. Il s’agit notamment de :

  • l’ACCRE : une subvention mise en place par l’État pour faciliter la création d’entreprise dans l’Hexagone. Elle vous donne droit à une exonération des cotisations sociales (maternité, maladie, vieillesse, décès, invalidité…) ainsi que des cotisations salariales. Cette exonération porte sur une partie des revenus qui ne dépasse pas 21 119 €. Elle est applicable pendant un an et trois ans pour une micro-entreprise. D’autre part, le dispositif ACCRE vous donne droit également au maintien de l’ASS, du RSA ou de l’ATA. Vous pouvez également profiter du dispositif d’aide à la reprise ou à la création d’entreprise ou ARCE, si vous bénéficiez de l’allocation ARE (allocation chômage). Il faut noter que l’obtention de cette aide à la création d’entreprise est soumise à certaines conditions d’éligibilité telles que l’âge, le secteur de votre entreprise, etc.
  • les subventions de la BPI (Banque Publique d’Investissement). Organisme sous la tutelle de l’État, la BPI propose des aides au financement et au développement de l’entreprise. En d’autres termes, la BPI offre des solutions de garantie et de cautionnement. Ces derniers vous aident à convaincre votre banque de vous accompagner dans votre projet de création d’entreprise.

Par ailleurs, l’État met également à votre disposition diverses subventions de régimes fiscaux. Cela concerne surtout la création d’entreprise innovante et la création d’une entreprise universitaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here