En quoi consiste l’affacturage ?

0
241

L’affacturage est une méthode de financement couramment utilisée par les entreprises de tous secteurs. Conçue pour améliorer l’état d’une trésorerie, l’approche protège vos activités contre les fréquents décalages entre les règlements des clients et le paiement de vos fournisseurs. Nous vous expliquons leur cadre d’application pour les TPE/PME.

L’affacturage : de quoi s’agit-il ?

Le terme “affacturage” désigne une méthode permettant de déléguer ses créances à une entreprise spécialisée dans le recouvrement. Ces prestataires, communément appelés “factor”, procèdent au “factoring” pour réclamer les créances.

Par le biais de cette cession, le factor paie à votre entreprise une part des montants qui restent à réclamer. Une TPE/PME ayant recours à l’affacturage peut confier une partie ou l’ensemble des factures impayées et le factor se charge ensuite de contacter les créanciers et de réaliser les démarches nécessaires pour le paiement.

Les sommes réglées seront ensuite directement versées à votre entreprise, moins les frais de commission. En choisissant de confier vos créances, vous autorisez le factor à prélever un pourcentage proportionnel au taux du fonds de garantie.

Ces charges couvrent les procédures réalisées par le prestataire et peuvent varier en cas d’impayés. En France, les professionnels de l’affacturage doivent pouvoir suivre une réglementation par l’Association Française des Sociétés Financières.

Que peuvent proposer les entreprises d’affacturage ?

Les services d’affacturage actuellement accessibles aux TPE et aux PME ont largement évolué. Ils s’adaptent aux besoins des petites entreprises et proposent 4 types de prestations :

  • évaluer la solvabilité des entreprises qui font appel à leurs services, et proposer une acceptation des risques de crédit pour les TPE/PME approuvés,
  • établir un historique de règlements pour tous les clients,
  • assurer des services de recouvrement quotidiens afin de fournir régulièrement des rapports d’évolution de créances,
  • proposer un service de gestion étendu pour optimiser les coûts de production en interne.

Ces services complémentaires permettent aux auto-entrepreneurs et aux petites entreprises de mieux gérer les crises de liquidité liées à un défaut de règlement. Le factoring s’adapte également à une gestion plus pertinente des capitaux.

Quel type de factoring choisir ?

Les professionnels du factoring peuvent proposer différentes formules, s’adaptant aux besoins des petites et moyennes entreprises. Les différentes versions de la méthode de financement possèdent des caractéristiques uniques, à choisir en fonction de besoins de l’entreprise.

Le factoring standard

Cette approche est la plus commune : la TPE/PME remet ses créances à un factor qui pourra régler immédiatement le montant total. Le prestataire contacte ensuite les créanciers pour se faire rembourser.

L’affacturage semi-confidentiel

Également appelé “affacturage notifié non géré”, il permettra au factor de réaliser les démarches pour réclamer les paiements qui seront directement payés à l’entreprise. Celle-ci réglera ensuite les commissions du prestataire.

L’affacturage confidentiel

Cette version non notifiée est aussi la plus discrète. Elle sera à retenir si vous ne souhaitez pas informer vos clients.

Le factoring ponctuel

La dernière approche vous permet de confier uniquement une partie de vos créances à un factor. Pour les TPE/PME, l’affacturage ponctuel constitue un recours pratique face aux clients les plus difficiles.

LEAVE A REPLY