Menuiserie : comment vous lancer dans le secteur ?

0
36

Pose d’escalier, installation de placard et de dressing, aménagement intérieur de la maison… La menuiserie concerne de nombreux projets. Ce métier ne s’arrête pas au travail du bois. Avec des matériaux révolutionnaires, comme l’aluminium, le PVC et les matériaux composites, il est désormais possible d’apporter des solutions à toutes les problématiques. Avec plus de 50 000 entreprises réparties dans toute la France, la menuiserie compte parmi les secteurs les plus porteurs. Le marché reste actif dans la rénovation comme dans le neuf et de nombreux menuisiers créent leur entreprise chaque année. Cependant, comment faire pour se lancer dans la menuiserie ? Voici quelques conseils qui vous seront grandement utiles.

Ouvrir une franchise menuiserie

La création d’une franchise présente de nombreux avantages, surtout pour les entrepreneurs.

S’appuyer sur un savoir-faire éprouvé

En choisissant de devenir franchisé Grosfillex, vous reprenez un concept commercial éprouvé pour en tirer les mêmes bénéfices commerciaux. Le franchisé loue à l’inventeur la méthode. Ce savoir-faire doit avoir fait ses preuves. La franchise garantit donc un succès presque certain. Notez cependant que les personnes qui gèrent les points de vente sont différentes. De plus, le contexte varie selon la ville et la situation.

Bénéficier d’un accompagnement

Choisir une franchise vous permet de rester patron de votre entreprise tout en bénéficiant de l’accompagnement du réseau formé par les premiers commerçants. Le nouvel entrepreneur suit d’ailleurs une formation initiale pour en apprendre davantage sur l’enseigne, son fonctionnement et les différentes techniques liées à son savoir-faire. Il profite ainsi d’une assistance sur mesure.

franchise menuiserie

Profiter de l’importance de la marque

Vous pouvez choisir de devenir franchisé pour une enseigne réputée. Grâce à la notoriété établie de la marque, les clients se rendent machinalement sur ses points de vente pour la qualité du produit ou du service. Le franchisé participe ainsi également au développement de la marque.

Remarque : pour devenir franchisé en menuiserie, vous devez prévoir une surface de vente de 0 à 300 m² ainsi qu’un apport de 10 000 à 200 000 €. L’investissement global peut s’élever jusqu’à 400 000 €. Autre point à savoir : une franchise de menuiserie peut générer jusqu’à 2 millions de chiffre d’affaires selon l’enseigne.

Avoir les qualifications nécessaires

Le menuisier travaille sur différents types de projets, allant de la fabrication de portes et de fenêtres à l’aménagement d’une surface (commerciale ou habitation). Il faut toutefois savoir que cette profession est réglementée. Par exemple, il est indispensable d’avoir les qualifications professionnelles requises pour créer une entreprise de menuiserie. Plus concrètement, vous devez :

  • justifier d’au moins 3 ans d’expérience en menuiserie,
  • détenir un diplôme qui permet d’exercer le métier de menuisier.

Concernant les diplômes, vous avez le choix entre :

  • un CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement,
  • un bac professionnel technicien menuisier-agenceur,
  • un BTS agencement de l’environnement architectural.

Autrefois, il fallait obligatoirement suivre un stage de préparation à l’installation SPI pour devenir artisan auto-entrepreneur. Or, depuis la loi Pacte du 24 mai 2019, cette formation est devenue facultative. Cependant, elle reste recommandée pour les créateurs d’entreprise en menuiserie afin d’acquérir les bases de la gestion d’entreprise.

Disposer des compétences nécessaires

Pour créer une entreprise de menuiserie, vous devez maîtriser certaines compétences. L’entrepreneur en menuiserie doit en effet gérer l’intégralité de son activité, en plus de maîtriser l’exercice de son métier.

Concevoir des plans et réaliser des devis

Vous devez être en mesure de lire et d’interpréter les plans. Il est également indispensable de savoir réaliser des devis lorsque les prospects solliciteront votre entreprise pour des travaux. L’entrepreneur doit disposer de cette qualité pour atteindre la rentabilité souhaitée sur les chantiers.

Convaincre

Pour vous lancer dans la menuiserie, vous devez trouver vos premiers clients. Vous pourrez ainsi enregistrer votre chiffre d’affaires et développer votre marque. En général, les prospects contactent de nombreuses entreprises. Il est donc nécessaire de savoir les convaincre de s’engager avec l’entreprise pour concrétiser les chantiers. Pour ce faire, vous devez :

  • rester réactif,
  • proposer des devis justes,
  • avoir un bon relationnel,
  • soigner votre présentation.

Organiser, planifier les chantiers et gérer les salariés

Lorsque les premières opportunités se présenteront à vous, vous devez être en mesure de planifier vos interventions pour mener à bien chaque projet. Il faut que les chantiers se succèdent correctement et que les interventions aient lieu aux dates prévues. Il faudra également avoir le sens de l’organisation pour prévoir les approvisionnements dans les délais impartis et garantir le bon déroulement des travaux. D’autre part, en tant qu’entrepreneur, il vous revient de manager votre équipe et d’organiser les travaux. Il faudra également gérer les problématiques administratives.

Respecter la réglementation

Lorsque vous créez une entreprise de menuiserie, vous devez vous conformer à certaines réglementations. Par exemple, vous devez impérativement souscrire une assurance étant donné que votre métier est exposé à des risques plus élevés. Parmi les assurances obligatoires, il y a :

  • l’assurance de responsabilité civile professionnelle,
  • l’assurance décennale.

L’assurance décennale rembourse les frais éventuels liés aux travaux 10 ans après leur achèvement. Le respect des réglementations implique également :

  • la conformité à la NRA ou Nouvelle Réglementation Acoustique,
  • l’obligation d’informer au préalable les clients sur les tarifs de la main-d’œuvre, les prix de la prestation, le prix du devis et les modalités de comptage,
  • le Label RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement pour que les clients bénéficient des aides telles que le crédit d’impôt, les primes d’économie d’énergie et l’Eco-PTZ.

entreprise menuiserie réglementation

Choisir le statut juridique

Vous songez à ouvrir une entreprise en menuiserie ? Il vous est possible de choisir entre différents statuts juridiques :

  • la microentreprise : ce statut convient aux professionnels qui s’installent seuls. Il ne présente pas de contraintes lourdes dans la mise en place de l’entreprise, mais impose un seuil de chiffre d’affaires.
  • L’entreprise individuelle en nom propre EI : cette forme juridique impose des modalités complexes concernant le paiement des cotisations sociales.
  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée EIRL : ce statut protège le patrimoine personnel de l’entrepreneur en cas de mauvaises affaires.
  • L’entreprise universelle à responsabilité limitée EURL : comme la SARL, mais à associé unique, le dirigeant détermine son niveau de rémunération qui permettra de calculer les charges sociales.
  • La société par actions simplifiée unipersonnelle SASU : le dirigeant est rattaché au régime général de la Sécurité sociale.
  • La SARL et la SAS : ces formes de société regroupent différents associés.

Voici donc l’essentiel à savoir si vous souhaitez vous lancer dans le secteur de la menuiserie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here