Prêt Immobilier Chômeur, RSA

0
150

La CAF permet de faire un crédit, oui, mais un crédit à l’équipement familial. C’est le prêt CAF à la consommation, intervenant en tant que crédit d’urgence face aux besoins d’une famille en difficulté. Il n’y a pas à ma connaissance de crédit immobilier géré par la CAF : elle verse les APL pour payer un crédit immobilier, et c’est déjà très bien. Vous avez aimé ? Partagez l’article avec vos amis ! Le PAS, prêt d’accession sociale, est un prêt à taux réglementé, réservé aux plus démunis, qui sont en dessous d’un certain niveau de revenus. Même si les taux sont au dessus du marché, le droit aux APLs est un avantage immense, permettant l’accès au crédit immobilier à des personnes qui en auraient sinon été exclues. Même si le titre de l’article peut donner espoir, il ne faut pas se tromper : rares, très rares, sont ceux qui sont au RSA et qui vont pouvoir bénéficier d’un crédit immobilier. Il faudrait qu’ils aient un bon apport, toutes les allocations possibles et un banquier très compréhensif, en plus d’un achat immobilier très modeste. Mais, il faut l’avouer, une personne au RSA qui a déjà son loyer de payé par les APLs n’a pas vraiment besoin de devenir propriétaire, il vaudrait peut-être mieux concentrer ses efforts pour améliorer ses revenus en retrouvant un travail. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. La responsabilité des auteurs d’eKonomia ne pourrait être retenue en cas de mauvaise décision financière résultant des informations publiées en ligne.

 

Les mensualités étant, en général, fixes, la dette devenait facilement remboursable, et conjuguée à un amortissement rapide (15 ans maxi), il était alors facile d’acheter ou de faire construire plus grand. 60% d’intérêts sur 20 ans, 50% sur 15 ans). 10 ans) donc rapidement amortissable. La deuxième option est d’acheter un bien suffisamment grand pour anticiper ses besoins futurs (enfants) mais, en contre-partie, avec un crédit très long (25 ans). Cela implique la quasi obligation de rester dans le logement au moins une dizaine d’année pour avoir un début d’amortissement conséquent. S’il est parfois possible de faire une plus value à la revente, pour un achat fait ces années-ci, il est plus prudent de compter sur une moins-value lors de cette revente. Des personnes se targuent d’avoir fait de bonnes affaires ces dernières années. C’est vrai pour ceux qui ont acheté au plus bas de la bulle actuelle. Et même pour ces gens là, cette opération n’est intéressante qu’uniquement si elles n’ont pas revendu pour acheter plus grand ensuite (sauf changement de région). En effet, tous les biens ont augmentés proportionnellement mais en valeur les grandes surfaces encore plus. D’après l’indice Notaires Insee étudié fin novembre 2017, le prix du m2 dans l’ancien a augmenté de 3,9% sur l’année précédente. Comment fonctionne le taux immobilier ? Avant de choisir telle ou telle banque pour la signature d’un contrat de prêt immobilier, comparer les taux semble être une étape incontournable. Il ne s’agit pas de considérer seulement les mensualités à payer, ni l’ampleur du capital accordé, le taux est un élément essentiel à prendre en compte pour bénéficier d’un crédit immobilier modique. En crédit immobilier, plusieurs éléments peuvent entrer en jeu pour le calcul du taux. Ce n’est pas seulement le taux montré en pourcentage par la banque, on parle plutôt du TEG ou Taux Effectif Global. Nous vous conseillons notamment de suivre de près l’évolution des taux en 2018 afin de pouvoir l’occasion parfaite dès qu’elle se présentera. Qu’est-ce que le TEG ? Le Taux Effectif Global ou TEG est le taux d’intérêt qui représente le véritable coût du crédit immobilier.

 

Il doit ensuite conserver ce régime 3 ans après l’imputation du déficit foncier. On peut aussi acheter un bien immobilier pour le louer, dans le seul but de diminuer ses impôts. On l’utilise pour cela un procédé de défiscalisation, comme la loi Pinel, Malraux ou Censi-Bouvard. Chaque dispositif implique une mise en location pendant un certain nombre d’années, en respectant certaines conditions. En échange, l’investisseur bénéficie d’une remise d’impôt correspondant à un pourcentage sur le prix du bien immobilier acquis. Un appartement acheté 100 000 € dans le cadre de la loi Pinel permet une remise d’impôt de 2 % par an, pendant 6 ans ou 9 ans. Admettons que l’avis d’imposition de l’investisseur indique 5000 €. La première année de mise en location, il bénéficiera d’une remise de 2 % de 100 000 €, soit 2000 €. Il ne paiera donc que 3000 € d’impôts. Généralement les banques prennent en compte les lois de défiscalisation dans le calcul de la rentabilité d’un investissent locatif. Lors de votre achat, pensez aussi à négocier l’assurance emprunteur.

 

On recommande souvent pour sa facilité l’indivision aux couples qui achètent leur résidence principale, qu’ils soient mariés, pacsés ou concubins. A la revente du bien, chacun récupère simplement sa part du prix de cession. Mais attention, si vous préférez la sécurité, la SCI (voir plus bas) est toujours plus protectrice. La loi dispose que “nul ne peut être contraint de demeurer dans l’indivision”. Concrètement, l’indivision subsiste tant que les propriétaires sont d’accord pour conserver le bien, mais si l’un d’eux souhaite vendre, les autres ne peuvent pas l’en empêcher. Ils disposent cependant d’un droit de préemption : si un co-propriétaire veut vendre sa part à un “étranger” à l’indivision, les autres co-propriétaires peuvent lui racheter cette part. Tout cela déclenche de nombreuses situations conflictuelles, en particulier lors d’héritages. En effet, les indivis n’ont aucun droit sur les parts de l’un d’entre eux qui viendrait à décéder ! Or toutes les décisions de l’indivision doivent être prises à l’unanimité : en cas de désaccord entre propriétaires, l’indivision est bloquée. Le prêt moyen toutes durées confondues sétablit à 1,43% à fin septembre 2018. Dans le même temps, linflation, en rythme annuel, monte à 2,20%. Soit un taux réel négatif de – 0,77% ! Une bonne affaire pour ceux qui financent un bien par un emprunt… Surtout si leurs revenus augmentent. Car dans ce cas, cest en quelque sorte linflation qui paie le crédit. Spécial premier achat. Lautre cible privilégiée des banques, ce sont les primo-accédants. Sils respectent les critères d’octroi des prêts (33% de capacité dendettement, comptes bien tenus, emploi en CDI, etc.), ils peuvent décrocher un crédit performant. Dautant que les banques leur proposent des prêts adaptés, avec peu voire pas dapport et des durées longues. En septembre 2018, 38,2% des crédits sont accordés sur plus de 25 ans selon lObservatoire Crédit logement CSA, contre 26% en 2017 et… 17,4% en 2015 ! Crédit : plus cest long… Les prêts longue durée permettent demprunter davantage avec une même mensualité et/ou de baisser léchéance pour respecter la règle des 33% de capacité dendettement.

 

Rue Lantiez, ce deux-pièces de 30 mètres carrés, au premier étage, vient ainsi de partir à 255.000 euros. Bien sûr, quelques quartiers plus centraux tels Goncourt, avec les travaux annoncés de la station de métro, ou le nord du XIè, vers Père-Lachaise, ne sont pas à négliger. Jérôme Kent, chasseur d’appartements affilié à Homeleo. Elle y trouve des tarifs encore inférieurs à 9.500 euros le mètre carré, à l’image de ce deux-pièces de 34 mètres carrés, rue Basfroi, monnayé à 310.000 euros. Bien à cibler : quatre-pièces avec ascenseur, en étage élevé, bonne école à proximité. Secteurs à prospecter : Roquette-Père-Lachaise (XIè), Jean-Baptiste-Say et Janson-de-Sailly, Auteuil (XVIè), sud du XIVè et du XVè. Budget à prévoir : 800.000 euros à 1,3 million d’euros. Les déjà propriétaires ont le sourire : la valeur des petites surfaces qu’ils occupent a relativement plus enflé que celle des grandes surfaces qu’ils convoitent. De quoi, avec la baisse des taux d’intérêt, doper leur pouvoir d’achat. Nathalie Naccache, de Century 21 Fortis Immo. Une répartition graphique de ces frais liés à votre acquisition immobilière vous est également proposée. Acheter ou louer ? Vous en avez assez de payer un loyer ? Comme 80 % des Français, vous aimeriez acheter votre logement ? Indiquez vos revenus et vos charges pour connaître votre capacité d’emprunt. En y ajoutant votre apport personnel, vous connaîtrez la valeur du logement que vous pouvez acheter. Vous faîtes l’acquisition de votre logement pour la première fois ? En fonction de votre profil, votre projet (neuf, ancien avec travaux ou HLM) et de sa zone géographique, découvrez le montant du prêt à taux zéro auquel vous avez droit. Bénéficiez d’une durée de remboursement allant jusqu’à 25 ans et d’une période de différé total ! Avez-vous droit à un PAS (Prêt Accession Sociale) ? Le PAS est un prêt aidé qui ouvre droit à l’Aide Personnalisée au Logement. Pour son obtention vous ne pouvez dépasser un plafond de ressources. Attention, il ne peut pas coexister avec un prêt dit « classique ». Vous souhaitez effectuer un investissement locatif et bénéficier d’une réduction d’impôts ? Grâce à notre simulation, déterminez quels seront avantage fiscal, plafond de loyer et rentabilité interne de votre investissement.

 

LEAVE A REPLY