Qu’est-ce que l’investissement responsable ?

0
41

Satisfaire les besoins des générations présentes sans mettre en péril la capacité des générations à venir est l’un des principes du développement durable. Dans de nombreux secteurs, de profonds changements sont effectués afin de répondre à cette exigence. Désormais, on parle d’investissement responsable.

Qu’est-ce que c’est ? En quoi consiste-t-il ? Quelles sont les méthodes de gestion d’un tel investissement ? De nombreuses questions auxquelles nous allons vous apporter une réponse.

Investissement responsable : une définition concise

Plus connu sous le sigle ISR (Investissement Social Responsable), ce placement tient compte des critères environnementaux et sociaux. Il s’agit d’un investissement dont la gestion intègre à l’analyse financière traditionnelle les facteurs extra financiers. Ainsi, cette nouvelle conception des placements permettrait de mieux cibler les sociétés performantes sur le moyen et le long terme.

Dans certains pays, les entreprises sont alors invitées à intégrer les critères environnementaux, éthiques et sociaux à leur activité. On parle alors de la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Consulter un gestionnaire de patrimoine pour un investissement responsable

Comprendre les enjeux, les tenants et aboutissement des ISR nécessite des connaissances pointues dans le domaine. Il est alors nécessaire de faire appel à un expert en gestion de patrimoine pour les investissements financiers qui touchent de près à l’immobilier par exemple. Celui-ci pourra déterminer si votre futur placement s’inscrit aujourd’hui à travers l’inclusion des critères environnementaux et éthiques. Vous pouvez alors vous rendre sur www.axesscible.com pour solliciter l’aide d’un professionnel en investissement responsable.

On distingue principalement trois formes d’investissement responsable :

  • Les fonds de développement durable : au sein d’une entreprise prestigieuse, ils permettent de croiser entre eux les facteurs sociaux, environnementaux et financiers. Cela permet de mettre en évidence dans un portefeuille, les sociétés les plus efficaces en prenant comme repère les principes du développement durable.
  • Les fonds d’exclusion : il s’agit des investissements qui rejettent certains secteurs considérés comme dangereux (armement, tabac…) pour des raisons éthiques ou religieuses.
  • L’engagement actionnarial : une autre forme d’ISR, qui permet aux investisseurs d’exiger de la part des sociétés une politique basée sur la RSE. Ils peuvent alors recourir à un vote lors des assemblées générales pour faire respecter leurs exigences.

Chacune de ces formes d’investissement responsable détient des caractéristiques et principes qu’il est intéressant de maitriser. À défaut, le spécialiste en gestion de patrimoine vous sera d’une grande aide.

Qu’en est-il de la gestion du portefeuille avec l’investissement responsable ?

Les méthodes de gestion d’un portefeuille varient considérablement suivant l’entreprise. Tout dépend des besoins de la société et de son rapport avec les critères pris en compte dans un contexte de développement durable. L’investissement responsable s’évalue à travers diverses méthodes et stratégies lorsqu’on passe d’une entreprise à l’autre.

Quels sont les labels fiables en matière d’investissement responsable ?

Tous les investissements responsables ne sont pas fiables et sécurisés. Cependant, il existe deux labels soutenus par les institutions publiques qui permettent d’identifier les ISR. Il s’agit notamment du label GREENFIN consacré à la finance verte et le label ISR pour tous les fonds d’investissement.

L’investissement responsable s’inscrit à travers l’intégration des enjeux environnementaux, sociaux et éthiques. Vous savez désormais l’essentiel sur ce placement vert !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here